Lois du Jeu

COMBIEN Y A T-IL DE RÈGLES AU FOOTBALL ?

Les lois du Jeu de la FIFA sont réparties en 17 règles qui traitent chacune d’un sujet précis :
- Terrain de jeu
- Ballon
- Nombre de joueurs
- Équipement des joueurs
- Arbitre
- Arbitres assistants
- Durée du match
- Coup d’envoi et reprise du jeu
- Ballon en jeu et hors du jeu
- But marqué
- Hors-jeu
- Fautes et incorrections
- Coups francs
- Coup de pied de réparation
- Rentrée de touche
- Coup de pied de but
- Coup de pied de coin

 

 

Crowded Stadium at Guimaraes

Les dimensions

Un terrain de football mesure entre 90m à 120m de long et entre 45m et 90m de large, et est de forme rectangulaire.

Les délimitations

Le terrain est délimité par quatre lignes (les plus longues étant les lignes de touche, les plus courtes les lignes de but) qui font partie intégrante du terrain.
Le terrain est divisé en deux parties égales par la ligne médiane.
Autour du point central du terrain est tracé un cercle de 9,15 m de rayon.

Les buts

Les buts sont placés au centre de chaque ligne de but et se composent de deux poteaux (les montants verticaux) et d’une barre transversale (barre horizontale reliant les deux poteaux qui se trouve à 2,44m du sol). La distance entre 2 poteaux est de 7,32m.

Les surfaces (réparation et but)

La surface de réparation est un espace rectangulaire délimité par des lignes. Deux lignes tracées perpendiculairement à partir de la ligne de but avancent de 16,5 m vers l’intérieur du terrain de jeu et sont reliées par une ligne parallèle à la ligne de but. L’espace se trouvant entre ces lignes constitue la surface de réparation.
La surface de but est un espace rectangulaire délimité par des lignes : deux tracées perpendiculairement à partir de la ligne de but avançant de 5,5 m vers l’intérieur du terrain de jeu et une ligne qui les relie et est parallèle à la ligne de but. L’espace se trouvant entre ces lignes constitue la surface de but. 

Le poteau de corner

Aux quatre coins du terrain, sont placés des drapeaux positionnés sur des hampes non pointues.
Un quart de cercle d’1 m de rayon est tracé à l’intérieur du terrain autour de ces drapeaux.

Le point de pénalty

Il se trouve à l’intérieur des surfaces de réparation  et est placé à 11 m du milieu de la ligne de but et à distance égale de chaque montant du but. 

Un terrain ça se soigne !

Si un joueur trace sur le terrain des marques non autorisées avec ses pieds, il sera averti pour comportement antisportif. 

 

Le ballon

 

Il doit être de forme sphérique et dans un matériau adéquat (cuir ou autre).

Sa circonférence est comprise entre 68 et 70cm, et son poids entre 410 et 450g au moment où le match commence.

Sa pression doit s’échelonner entre 0,6 et 1,1 atmosphère.
 
Pour être homolgué pour des matches de compétitions sous l’égide de la FIFA ou des confédérations, le ballon doit porter un logo officiel « FIFA APPROVED » ou « FIFA INSPECTED » ou un logo « INTERNATIONAL MATCHBALL STANDARD ».

Ceux-ci attestent que le ballon a été testé et est conforme aux spécifications techniques.
 
Le ballon est hors du jeu s’il a franchi la ligne de touche ou de but intégralement ou si le jeu est arrêté par l’arbitre.

 

Les périodes de jeu

Un match de football comporte deux périodes de 45 minutes, entrecoupées d’une mi-temps ne devant pas excéder quinze minutes.

L’arbitre et les deux équipes peuvent éventuellement convenir avant le match d’une durée différente. Il peut aussi être décidé avant le match d’en réduire la durée de quelques minutes par période, par exemple en cas d’éclairage insuffisant.

Les temps additionnels

En compensation des arrêts de jeu liés notamment aux remplacements, transports ou soins apportés à des joueurs blessés ou actes délibérés pour faire perdre du temps, chaque période est prolongée à la discrétion de l’arbitre.

 

Coup d'envoi

 

Un coup d’envoi est donné pour débuter un match ou pour reprendre le jeu après un but marqué, à l’entame de la seconde période ou de la prolongation. Le ballon est alors placé sur le point central et il appartient à l’arbitre de donner le coup d’envoi.
 
Avant que le coup d’envoi ne soit donné en début de match ou de prolongation, un tirage au sort avec une pièce de monnaie détermine le choix des camps. En seconde période, les équipes changent de camp.

L’équipe qui perd le tirage au sort donne le coup d’envoi tandis que celle qui l’a gagné donnera celui de la seconde période.
 
Tous les joueurs doivent alors se situer dans leur moitié de terrain et les joueurs de l’équipe ne donnant pas le coup s’envoi se trouver au moins à 9,15 mètres du ballon tant que celui-ci n’est pas en jeu. Le ballon est considéré come étant en jeu dès qu’il a été botté. Celui qui le tire ne peut retoucher le ballon tant qu’il n’a pas été touché par un autre joueur. S’il enfreint cette règle, un coup franc indirect est accordé à l’équipe adverse.
 
Un but peut être marqué sur le coup d’envoi.

 

La balle à terre

 

Si le jeu a été interrompu par l’arbitre pour une raison ne figurant pas dans les Lois du jeu, le jeu reprend sous forme de balle à terre.

L’arbitre laisse alors tomber le ballon à terre à l’endroit où le ballon se trouvait lorsque le jeu a été arrêté. Si le jeu a été interrompu à l’intérieur de la surface de but, l’arbitre laisse le ballon tomber sur la ligne de la surface de but parallèle à la ligne de but, le plus proche possible de l’endroit où était le ballon quand le jeu a été arrêté.
 
La balle à terre doit être rejouée si le ballon quitte le terrain sans avoir été touché par un joueur après avoir rebondi sur le sol, ou si un joueur touche le ballon avant qu’il n’entre en contact avec le sol.

 

La victoire

 

Pour qu’un but soit marqué, le ballon doit avoir entièrement franchi la ligne de but entre les poteaux et sous la barre transversale.
 
L’équipe qui a  marqué le plus grand nombre de buts au cours d’un match remporte la victoire. Si les deux équipes marquent un même nombre de buts ou si le score reste vierge, le match est déclaré nul.

Si le règlement d’une compétition exige un vainqueur, il peut être procédé pour départager les deux équipes à une prolongation (deux périodes égales de 15 minutes chacune maximum) ou à des tirs au but. Le nombre de buts inscrits à l’extérieur (sur le terrain de l’équipe adverse) peut aussi permettre de désigner le vainqueur. Le règlement d’une compétition peut en effet prévoir que tout but marqué à l’extérieur comptera double.

 

L'équipement

 

Les deux équipes s’affrontant lors d’un match de football doivent porter des couleurs distinctes l’une de l’autre, et les distinguant également des arbitres. Les gardiens doivent quant à eux porter des couleurs différentes des autres joueurs de leur équipe, et des arbitres.

Les gardiens de but peuvent porter un pantalon de survêtement au lieu d’un short. 
 
Un joueur doit porter un short, un maillot avec des manches, des chaussures, des chaussettes et des protège-tibias. Ceux-ci doivent être en matière plastique (ou autre matière adéquate) et entièrement recouverts par les chaussettes.
 
Les protections modernes (casques, masques faciaux, genouillères et coudières) sont autorisées.

Même en chaussettes ça rentre

Si un joueur perd accidentellement une chaussure et marque immédiatement après un but, celui-ci est accordé, la perte de la chaussure étant accidentelle.

Si un joueur porte des cuissards, des collants ou un maillot de corps, ils doivent être de la même teinte que la couleur principale du short pour les premiers, et de la couleur principale des manches pour le dernier. 

Si un joueur appose un ruban adhésif sur ses chaussettes, celui-ci doit être de la même couleur que la partie de chaussettes sur lequel il est apposé.
 
Si un joueur ne respecte pas l’une de ces règles, il doit quitter le terrain au prochain arrêt de jeu puis changer de tenue, Il ne pourra re-rentrer sur le terrain qu’une fois la conformité de son équipement vérifiée par l’arbitre.
 
Un joueur ne peut porter d’inscription personnelle, politique ou religieuse sur son équipement, ni présenter de slogan ou publicité sur ses sous-vêtements.
 
Les bijoux sont interdits car potentiellement dangereux, qu’il s’agisse de colliers, bagues, bracelets, boucles d’oreille, rubans.

 

Il n’est pas autorisé de recouvrir un bijou d’un sparadrap pour pouvoir le garder.

 

Les joueurs

 

Un match de football oppose deux équipes de onze joueurs au maximum (et sept au minimum), dont l’un est gardien de but. 

Remplacements

Lors des compétitions officielles, il est possible de procéder à trois remplacements (jusque sept pour certaines compétitions, selon le règlement).
Le nombre maximum de remplacement lors d’un match entre équipes nationales est de six.

Pour les autres matchs, les équipes conviennent entre elles du nombre de remplaçants maximum, qui doit être communiqué à l’arbitre que le début de la rencontre. A défaut d’accord entre les équipes, ou en cas de non information de l’arbitre, le nombre de remplacements autorisé est limité à six.
 
Avant tout remplacement, l’arbitre doit être informé du remplacement envisagé.
Le joueur remplacé doit quitter le terrain avant l’entrée du remplaçant. Celui-ci doit pénétrer sur le terrain au niveau de la ligne médiane et ne peut entrer en jeu qu’après y avoir été invité par l’arbitre et à l’occasion d’un arrêt de jeu.

Si un joueur entre sur le terrain sans y avoir été autorisé par l’arbitre, il est averti pour comportement antisportif et doit quitter le terrain. Si le joueur entré entrave le déroulement de la partie, le jeu est interrompu et reprend sur coup franc indirect accordé à l’équipe adverse.
Un remplaçant dont le nom n’a pas été communiqué à l’arbitre avant le match ne peut y participer.

Un remplaçant qui débute le match à la place d’un joueur titulaire sans que l’arbitre ait été informé de ce changement est autorisé à continuer le match, sans être sanctionné, et l’autorité compétente est informée de cet incident. 

En cas de remplacement d’un gardien de but sans information préalable de l’arbitre, un carton jaune est infligé au joueur concerné lors de l’arrêt de jeu qui suit.

 

Si une équipe compte moins de sept joueurs car l’un d’entre eux a quitté délibérément le terrain, l’arbitre n’est pas obligé d’interrompre le match et peut laisser jouer l’avantage. Il l’arrêtera après le premier arrêt de jeu.

Expulsions

Si un joueur a été expulsé avant le début de la rencontre, il ne peut être remplacé que par l’un des remplaçants figurant sur la feuille de match.

Un remplaçant expulsé (avant ou après le début de la rencontre) ne peut en revanche être remplacé.

 

L'arbitre

 

 

L’arbitre veille à l’application des règles, contrôle le match et décide des infractions, arrêts de jeu et suspensions de match. Il s’assure de la conformité des équipements et ballons, chronomètre le match et remet aux autorités un rapport consignant les événements de celui-ci.

Les décisions de l’arbitre sur des faits en rapport avec le jeu sont sans appel, notamment celles relatives à la validation d’un but et au résultat d’un match. Il ne peut être tenu responsable de la blessure d’un joueur ou spectateur ou d’un dégât matériel.

L’arbitre peut revenir sur une décision uniquement  s’il réalise que celle-ci n’est pas la bonne ou après consultation de l’arbitre assistant ou le quatrième officiel tant que le jeu n’a pas repris ou que le match n’est pas terminé.
 
L’arbitre peut notamment interrompre un match si un joueur est sérieusement blessé ou faire sortir un joueur présentant un saignement.

Lorsque plusieurs fautes sont commises simultanément par un joueur, il sanctionne la plus grave.
Il peut également expulser du terrain, ou de ses abords, un officiel d’une équipe n’ayant pas un comportement responsable. Il peut aussi empêcher qu’une personne non autorisée ne pénètre sur le terrain.
L’arbitre peut interdire qu’un match se déroule du fait des conditions météo ou de l’état du terrain.
 
Si un arbitre, un joueur ou offciel d’équipe est touché par un objet lancé par un spectateur, l’arbitre peut arrêter le match, l’interrompre ou le laisser se poursuivre, selon la gravité de l’incident et rapporter le fait aux autorités.
 
Si un spectateur donne un coup de sifflet que l’arbitre considère comme ayant interféré dans le match, l’arbitre interrompt le match qui reprendra par une balle à terre.
Si un autre ballon, un objet ou un animal se retrouve sur le terrain, l’arbitre ne doit interrompre le jeu que si cela interfère avec le jeu.
 
Des arbitres assistants (au nombre de deux ou quatre) peuvent être désignés avec pour mission notamment de signaler quand le ballon sort du terrain, à qui revient une touche ou un corner, si un joueur est hors-jeu, ou de faire part d’un incident. Ils s’assurent également que les distances réglementaires sont respectées lors des tirs.

 

Le hors-jeu

 

Un joueur est en position de hors-jeu lorsqu’il se trouve plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier joueur de l’équipe adverse.

S’il se trouve à la même hauteur que son adversaire, il n’est pas considéré comme hors-jeu. Il n’est sanctionné d’un coup franc indirect que si, au moment où l’un de ses coéquipiers touche le ballon, il prend une part active au jeu de l’avis de l’arbitre en intervenant dans le jeu, interférant avec un adversaire ou tirant avantage de sa position.

Si un joueur reçoit le ballon directement sur une touche, un coup de pied de but ou un corner, il ne sera pas sanctionné.

 

Les coups francs

 

Un coup franc est toujours exécuté à l’endroit où la faute a été commise. Le ballon doit être immobile au moment où il est tiré, et le joueur le tirant ne peut retoucher le ballon tant que celui-ci ait été touché par un autre joueur.
Au moment du coup franc, tous les joueurs de l’équipe adverse doivent se situer au moins à 9,15 mètres du ballon, sauf s’ils se trouvent sur leur ligne de but entre les poteaux en cas de coup franc indirect dans la surface de réparation.
Si un joueur de l’équipe adverse n’est pas à la distance requise lors du coup franc, celui-ci doit être rejoué.
 
Les coups francs sont de deux natures : directs ou indirects.

Les coups francs directs

Un coup de franc direct est accordé si un joueur réalise l’un des gestes suivants avec excès d’engagement, témérité ou imprudence : s’il tente ou réalise un croche pied ou un coup de pied, frappe un adversaire ou tente de le faire, saute sur un adversaire, le charge, le tient, le bouscule, lui crache dessus ou le tacle.

Si un joueur  - autre que le gardien dans sa surface de réparation - touche le ballon délibérément de la main, il est également sanctionné d’un coup franc.

Les coups francs indirects

Pour signaler un coup franc indirect, l’arbitre lève le bras au-dessus de la tête et le maintient dans cette position pendant l’exécution du coup franc.
 
Un coup franc indirect est accordé si un joueur fait obstacle à la progression d’un joueur adverse, empêche un gardien de but de lâcher le ballon, joue de manière dangereuse ou commet une faute sanctionnable d’un coup franc indirect.
 
Un coup franc indirect est également accordé si un gardien de but, à l’intérieur de sa surface de réparation, touche le ballon des mains sur une passe du pied de l’un de ses partenaires ou sur une touche effectuée par un coéquipier. Un gardien de but est aussi sanctionné s’il retouche le ballon des mains après l’avoir lâché, sans qu’un autre joueur ne l’ait touché, ou s’il conserve le ballon en main plus de dix secondes sans le relâcher.

 

Les dégagements aux six mètres

 

Un coup de pied de but est accordé lorsque le ballon est touché en dernier par un joueur de l’équipe attaquante et franchit entièrement la ligne de but sans qu’un but ne soit marqué.
 
Le ballon est tiré d’un point quelconque de la surface de but par un joueur de l’équipe défendant et les joueurs de l’équipe adverse doivent alors se situer en dehors de la surface de réparation.

Goalkeeper in action

 

Les corners

 

Un coup de pied de coin ou corner est accordé quand le ballon est touché en dernier par un joueur de l’équipe défendant et qu’il franchit entièrement la ligne de but sans qu’un but ne soit marqué.

Le ballon doit être placé à l’intérieur de l’un des arcs de cercle de coin  (celui étant le plus proche de l’endroit où le ballon a franchi la ligne de but).

Foot ball in the Stadium's Corner

Les joueurs de l’équipe adverse doivent se tenir au moins à 9,15 mètres de l’arc.
 
Un but peut être marqué directement sur corner.

 

Les pénaltys

 

Un coup de pied de réparation est accordé quand un joueur commet, dans sa propre surface de réparation,  une faute qui serait sanctionnée d’un coup franc direct si elle avait été commise en dehors de la surface.
 
Le tireur doit être clairement identifié.

Le ballon doit alors être placé sur le point de réparation. Le gardien de but doit demeurer sur sa ligne de but, entre les poteaux et face au tireur, tant que le ballon n’a pas été botté. L‘arbitre donne le signal de tirer le pénalty.
Le tireur doit botter le ballon en direction du but adverse et ne doit pas retoucher le ballon tant que celui-ci n’a pas été touché par un autre joueur.
 
Tous les joueurs – autres que le tireur - doivent se situer en dehors de la surface de réparation et au moins à 9,15 mètres du point de réparation au moment du pénalty.
 
Si le ballon touche la barre transversale, un poteau ou le gardien de but avant de franchir la ligne, le but est accordé.
Si un joueur de but enfreint les Lois du jeu et que le ballon ne pénètre pas dans le but, le pénalty doit être retiré.

Un joueur peut, pour tromper l’adversaire, marquer un temps d’arrêt dans sa course avant de tirer mais il ne peut faire semblant de frapper le ballon après avoir terminé sa course.

 

Les tirs au but

 

Les tirs au but  permettent de désigner un vainqueur lorsque deux équipes sont à égalité au terme du match (et d'une éventuelle prolongation) et que le règlement d’une compétition exige un vainqueur.
 
Pour désigner quelle équipe tirera en premier, l’arbitre jette une pièce.
Il désigne le but contre lequel les tirs seront exécutés et consigne par écrit chaque tir effectué.
 
Les deux équipes tirent alternativement et exécutent chacune cinq tirs, chaque tir étant exécuté par un joueur différent.
Si, avant que tous les tirs n’aient été effectués, une équipe a marqué plus de buts et que l’autre ne pourra égaler le nombre de tirs réussis, l’épreuve s’arrête.

Si au terme des dix tirs, les deux équipes ont marqué le même nombre de buts, l’épreuve se poursuit jusqu’à ce qu’une équipe ait marqué un but de plus après un même nombre de tentatives.

Même si les deux équipes terminent le match avec un nombre de joueurs différents, le nombre de joueurs autorisés à tirer devra être égal pour les deux équipes. Le nom et le numéro de chaque joueur participant doit être communiqué à l’arbitre avant que l’épreuve commence.

Seuls les joueurs présents sur le terrain à la fin du match ou des prolongations peuvent participer aux tirs au but.

Tous les joueurs, à l’exception du tireur et des deux gardiens de but, doivent se placer dans le rond central pendant l’épreuve.

 

Les touches

 

Quand le ballon franchit entièrement la ligne de touche, une touche est accordée à l’équipe adverse du joueur qui a touché le ballon en dernier. Elle doit être jouée depuis l’endroit où le ballon est sorti.
Lorsqu’il effectue une touche, un joueur doit placer ses deux pieds – au moins partiellement – en dehors du terrain ou sur la ligne de touche. Il doit se placer face au terrain, tenir le ballon des deux mains, et le lancer depuis sa nuque par-dessus sa tête.

Football

Le joueur effectuant la touche ne peut retoucher le ballon tant qu’il n’a pas touché un autre joueur, faute de quoi un coup de franc est accordé à l’équipe adverse.
Si un joueur de l’équipe adverse gène celui qui effectue la touche de manière abusive, il est sanctionné d’un carton pour comportement antisportif.
 
Un but ne peut être marqué directement sur une touche.

 

Les cartons

 

Les cartons sont des sanctions disciplinaires permettant d’avertir ou d’expulser un joueur ou un remplaçant.
 
Un carton jaune est infligé à un joueur s’il a un comportement antisportif ou retarde la reprise du jeu. Un joueur se verra aussi sanctionner s’il pénètre sur le terrain ou le quitte volontairement sans y avoir été autorisé par l’arbitre, s’il manifeste sa désapprobation en paroles ou en actes ou enfreint les Lois du Jeu avec persistance.

Il sera également averti s’il ne respecte pas la distance réglementaire lors d’un corner, un coup franc ou une touche.
 
Un carton rouge est infligé à un joueur s’il adopte un comportement violent, tient des propos ou effectue des gestes blessants ou injurieux, ou crache sur un adversaire ou une autre personne. Un joueur sera aussi exclu s’il commet une faute grossière, anéantit une occasion de but soit en touchant le ballon délibérément de la main , soit en commettant une faute qui serait sanctionnée d’un coup franc ou d’un coup de pied de réparation.
 
S’il a déjà été sanctionné d’un carton jaune, un joueur averti une seconde fois recevra un carton rouge.

PROGRAMME DES ENTRAÎNEMENTS

Catégorie Séniors

Lundi, Mercredi et Vendredi de 19h00 à 21h15 Gymnase

 

Catégorie U18 ( Entente avec le club Groupement Val de l'Indre )

Mardi : 19h00 à 21h00 à Villedieu

Jeudi : 19h00 à 21h00 à Villedieu

 

Catégorie U15 ( Entente avec le club Groupement Val de l'Indre )

Mercredi : 17h30 à 19h30 à Niherne

Vendredi : 18h45 à 20h15 à Niherne

 

Catégorie U13 

Mercredi : 16h30 à 18h00 Stade de la Peignerie

 

Catégorie U11

Mercredi : 18h00 à 19h30 Gymnase

 

Catégorie U9

Mercredi : 18h00 à 19h00 Stade de la Peignerie

 

Catégorie U7

Mercredi : 16h30 à 17h30 Stade du Gymnase

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 U.S. ST MAUR 44 22 13 5 4 0 50 18 0 32
2 MONTGIVRAY US 43 22 12 7 3 0 53 22 0 31
3 U.S. REUILLY 42 22 12 6 4 0 48 26 0 22
4 SP.C. VATAN 40 22 11 7 4 0 35 20 0 15
5 VILLERS AC 37 22 11 4 7 0 48 37 0 11
6 ST GAU-THENAY 32 22 9 5 8 0 35 48 0 -13
7 F.C. LEVROUX 31 22 9 4 9 0 29 38 0 -9
8 TOUVENT CHAT. 29 22 8 5 9 0 31 33 0 -2
9 AIGURANDE US 26 22 8 2 12 0 40 36 0 4
10 VELLES FR 20 22 5 5 12 0 27 51 0 -24
11 POULAINES ES 11 22 2 5 15 0 20 41 0 -21
12 ARTHON AS 10 22 1 7 14 0 28 74 0 -46